We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

Protection des victimes de la traite des êtres humains

Depuis des années déjà, la Belgique est citée en exemple pour son implication dans la lutte contre la traite des êtres humains. Le système mis en place dans notre pays est basé sur une collaboration étroite entre les différents acteurs impliqués dans ce domaine. L’objectif est de poursuivre les auteurs tout en protégeant les victimes potentielles.

Une de ces mesures de protection, régulièrement mise en avant, consiste à délivrer aux victimes des documents de séjour temporaire. L’idée est double : envoyer un message positif à la victime potentielle et lui donner le temps de bien comprendre la procédure, afin qu’elle puisse décider si elle collabore ou non avec les instances judiciaires. Ces documents sont fournis par l’Office des Etrangers.

Dans un souci constant d’amélioration, la loi a été modifiée en 2016 pour délivrer un titre de séjour temporaire de 45 jours dès l’ouverture d’un dossier. Cette modification répond aux critiques des acteurs de terrain et rencontre les recommandations du Conseil de l’Europe. En agissant ainsi, l’OE assure son rôle de protection des victimes de la traite en appliquant une procédure plus simple et plus compréhensible.