We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

Prévention du radicalisme

109 cellules de sécurité intégrale locales créées en Belgique

Une cellule de sécurité intégrale locale (CSIL) est un organe de concertation au niveau local. Elle réunit tous les partenaires pouvant jouer un rôle dans le suivi ciblé au cas par cas de personnes et/ou de groupes dans le cadre de la criminalité organisée. La CSIL est placée sous l’égide du bourgmestre et est principalement créée afin de prévenir le radicalisme violent.

Le 27 mai 2016, la direction générale Sécurité et Prévention a sondé tous les bourgmestres sur l’opportunité de créer une CSIL dans leur commune. Cette enquête révèle que la Belgique compte 109 CSIL dans lesquelles 152 communes sont impliquées :

  • 77 CSIL en Flandre (concernant 112 communes) ;
  • 19 CSIL en Wallonie (concernant 27 communes) ;
  • 13 CSIL dans la région de Bruxelles-Capitale (concernant 13 communes).

Plus d’info ici [site besafe.be]

La DG Sécurité et Prévention soutient le RANmobile pour lutter contre le radicalisme au niveau local

Le réseau national RAN (Radicalisation Awareness Network) réunit les acteurs sociaux de terrain et les autorités locales, régionales et fédérales. Ce réseau a pour but de rapprocher les acteurs de terrain et le monde politique, d’échanger l’expertise et les bonnes pratiques, et de formuler des recommandations.

La Direction générale Sécurité et Prévention a apporté son soutien au RAN lors du lancement d’une action nationale en matière de prévention du radicalisme. La réunion de coup d’envoi s’est tenue le 25 mai 2016. Une quinzaine d’organisations actives dans la prévention du radicalisme, les Communautés et Régions et de nombreuses personnalités (académiciens belges, experts internationaux…) y ont pris part.

Allocation unique pour 15 communes pilotes

En 2016, une allocation unique a été octroyée à 15 communes pilotes en Belgique. L’objectif est de les soutenir dans le lancement et le développement d’initiatives de prévention de la radicalisation violente. Ces 15 communes se sont réunies à trois reprises (mars, juin et novembre 2016) pour créer un réseau de travailleurs de prévention radicalisation et échanger les bonnes pratiques menées sur le terrain.

Les communes sélectionnées pour recevoir cette allocation sont : Anderlecht, Anvers, Bruxelles, Charleroi, Genk, Courtrai, Liège, Maaseik, Malines, Menin, Molenbeek, Schaerbeek, Saint Gilles, Verviers et Vilvorde.

Une équipe mobile de collaborateurs pour lutter contre le radicalisme au niveau local

Le niveau local constitue la première ligne dans la lutte contre le radicalisme et l’extrémisme violent. Afin de soutenir et d’accompagner les pouvoirs locaux, une équipe mobile de collaborateurs a été mise sur pied. Composée de quatre experts, elle apporte une réponse sur mesure aux questions et défis auxquels la ville ou la commune est confrontée.

L’équipe mobile travaille selon le principe de la consultance. Les experts rencontrent les différents acteurs locaux et vont sur le terrain pour analyser le contexte du problème de radicalisation. Un rapport circonstancié est ensuite rédigé. Il dresse un état des lieux précis et contient des recommandations et des points d’action ciblés.

L’équipe mobile assiste également les pouvoirs locaux dans la mise en œuvre d’une politique de prévention du radicalisme et le développement d’actions et de projets concrets. Elle conseille notamment les villes et communes sur la création d’une cellule locale de sécurité intégrale ou l’organisation d’une formation spécifique pour le personnel communal.

Good Pratice Exchange Forum : lutte contre l’extrémisme violent

En novembre 2016, le SPF intérieur, en collaboration avec la Rutgers Univeristy (USA) et l’Institut Egmont, a réuni les acteurs belges et étrangers spécialisés dans la lutte contre l’extrémisme violent (services de police, villes et communes…) et ce, en vue d’examiner ensemble les différentes initiatives et les bonnes pratiques prises dans ce cadre.

good-practices-exchange-forum