We are apologize for the inconvenience but you need to download
more modern browser in order to be able to browse our page

Download Safari
Download Safari
Download Chrome
Download Chrome
Download Firefox
Download Firefox
Download IE 10+
Download IE 10+

22.03.2016 – Attentats à l’aéroport de Bruxelles-National et à la station de métro Maelbeek

Retour sur une gestion de crise collégiale menée pour la sécurité et l’information de la population

Suite aux attentats qui ont touché l’aéroport de Zaventem et la station de métro de Maelbeek le mardi 22 mars 2016, le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur a décrété une phase fédérale de gestion de crise. Le Centre de Crise a coordonné les différents services et autorités concernés afin de veiller aux secours des victimes et à la sécurité de tous.

Le processus d’analyse, d’évaluation et de prise de décision dans le cadre d’une gestion collégiale de crise a été mis en place. Le Directeur général du Centre de Crise et le Procureur fédéral ont été chargés de coordonner la cellule de gestion de crise. Face à la complexité propre à toute crise, le personnel, l’infrastructure et le savoir-faire du Centre de Crise ont largement contribué à cette gestion collégiale.

Les contacts et échanges d’information avec les nombreux partenaires de crise ont été organisés. La permanence 24h/7j du Centre de Crise a dû vérifier les nombreuses informations diffusées dans la presse ou circulant sur les médias sociaux. La permanence a également dû traiter plus de 300 appels téléphoniques par heure. Ces appels provenaient :

  • de partenaires de crise ;
  • des autorités (fédérales, régionales, provinciales et communales) ;
  • de particuliers ;
  • de médias ;
  • ou encore de directeurs d’écoles.

Réseau Astrid

Lors de la gestion opérationnelle des événements qui ont suivi le 22 mars, le système de radiocommunication ASTRID a été mobilisé comme jamais auparavant et donc a été assez vite surchargé.

La principale cause fut le fait que de nombreux utilisateurs ont appliqué leurs procédures de travail quotidiennes impliquant un nombre trop important de groupes de conversation actifs sur le réseau.

Réseau Astrid pour services de secours

Le Centre de Crise a en outre coordonné la communication de crise. Une cellule nationale d’information a été constituée. Elle était composée des porte-paroles et communicateurs des ministres, autorités et services concernés. En suivant un processus opérationnel en communication de crise, le Centre de Crise a facilité une information cohérente, continue et coordonnée vers la population, les victimes et leurs proches. Pour ce faire, le Centre de Crise a activé le « contact-center de crise 1771 ». Il a également interagi via les médias sociaux et a été en relations étroites et continues avec les journalistes.

Participation de la Protection civile à la recherche et à l’évacuation des victimes des attentats

Du 22 au 25 mars 2016, à la demande des autorités réunies au Centre de Crise, plus de 100 agents de la Protection civile ont fourni un soutien spécialisé aux équipes du DVI (Disaster Victim Identification) de la Police fédérale. Ils ont eu la difficile et délicate mission de rechercher et d’évacuer les personnes décédées sur les lieux des attentats survenus à Zaventem et Maelbeek. Ils ont presté au total 810 heures de travail lors de ces interventions.